Bourses et subventions: Le projet pilote de programme d’aide aux artistes en arts visuels de la SODEC.


C’est très, très bientôt que la SODEC [1]publiera enfin sur son site les critères de son nouveau programme de financement destiné aux arts visuels.   Ce programme, inspiré de celui qui existait déjà pour les métiers d’art, a pour objectif d’améliorer les conditions de travail des artistes dans leurs ateliers et de stimuler le marché et la vente d’oeuvres d’artistes québécois. En regard du deuxième objectif, les galeries d’art contemporain pourront bénéficier d’un élargissement du Programme de soutien au marché de l’art.
Pour ce qui est de l’aide spécifique aux artistes, le projet pilote annoncé en avril dernier sera doté d’un modeste budget de 225 000 $ pour sa première année, ce qui est bien peu en regard des besoins énormes auxquels il doit répondre. Il s’agit toutefois d’un pas dans la bonne direction. Le programme comprend deux volets : la production d’oeuvres et la promotion et la mise en marché.
Pour ce qui est de la production d’oeuvres, les projets admissibles pourront comprendre l’achat d’équipements ou la mise à niveau de ceux existants. Il pourra s’agir de l’intégration de nouvelles technologies ou même d’achats liés à la sécurité dans l’atelier. Ce dernier point est non négligeable. Certaines pratiques artistiques présentant des dangers réels pour la santé et la sécurité lorsque les précautions nécessaires ne sont pas appliquées. Que le ministère s’en préoccupe spécifiquement est une excellente nouvelle.
Pour ce qui est de la promotion et de la diffusion, l’artiste pourra investir dans le développement d’outils spécifiques, comme la construction d’un site web ou la réalisation de brochures et dépliants, ce que les programmes existants ne permettaient pas. Si la réalisation d’un porte-folio n’est toujours pas une dépense admise, les services d’un photographe professionnel pour vos oeuvres, eux, le seront. Le nouveau programme vient donc à bien des niveaux compléter l’aide existante.
De plus, il est important de souligner qu’il ne s’agit pas de bourses, mais de subventions. L’artiste doit assumer au moins 50 % des coûts de son projet et la dotation maximale par artiste sera de 10 000 $. Des conditions quand même intéressantes si vous avez décidé d’investir dans l’achat d’équipement spécialisé pour donner un nouvel élan ou une nouvelle direction à votre production. De même si vous avez décidé de prendre en charge vous-même votre promotion et votre diffusion.
Il y a quelques jours, j’ai eu la chance de discuter avec Jean-Philippe Sauvé, chargé de projet à la SODEC pour ce programme. Gageons que le monsieur aura beaucoup de pain sur la planche prochainement….  Il m’affirme que ce ne sera pas un style artistique en particulier qui sera privilégié pour l’allocation des montants, mais bien la qualité et le professionnalisme de la production. La SODEC a une approche très business, très terre-à-terre. Les critères importants seront la pertinence du projet par rapport à la démarche, le réalisme des coûts et la concordance avec les objectifs du programme. Nous sommes donc en droit d’espérer que le tout ne mènera pas à une autre guerre stérile entre artistes contemporains à la démarche un peu plus pointue et les autres. Si vous voulez tenter votre chance, surveillez bien le site de la SODEC. La date de tombée qui sera annoncée bientôt devrait être vraisemblablement vers la mi-novembre.

[1] Société de développement des entreprises culturelles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s